Analyse des représentations genrées

Cet article a pour but de sortir quelque peu du cadre strict de la BD pour présenter une analyse pertinente et intéressante de la représentation des genres en littérature jeunesse.

En effet, le site web Fille d’album, qui a pour but d’informer en fournissant des « ressources pour une littérature jeunesse antisexiste », a publié, entre autres articles forts intéressants que je vous encourage à lire sur leur site, une analyse des représentations genrées en littérature jeunesse pertinente et complète. Elle traite notamment des stéréotypes de genres et renvoie à d’autres documents traitant des thèmes de la représentation des filles et des femmes ainsi que des garçons et des hommes, de l’édition genrée, des pratiques de lecture et de ce qui se faisait « ailleurs, autrefois ».

L’article en question : Analyse des représentations genrées

 

Le Poulpe

Publicités

Représentation de la femme dans la bande dessinée

Dans son dictionnaire esthétique et thématique de la bande dessinée, la revue en ligne Neuvième art 2.0 présente de nombreux articles de qualité autour de la bande dessinée et de son esthétisme.

Il contient notamment deux articles dédiés aux femmes, leur représentation dans la bande dessinée et leurs créations, fort bien documentés, très intéressants et signés Thierry Groensteen :

femme (1) : représentation de la femme

femme (2) : la création au féminin

margauxmotinjpeg-a1bc7-2aa2e
Dessin de Margaux Mottin (issu de « femme(2) : la création au féminin »)

Le Poulpe

Le genre en bande dessinée : un sujet d’études

On constate depuis quelques années une certaine prise de conscience quant à la représentation des femmes dans les médias et, par extension, dans la bande dessinée.

Certains étudiants s’y sont également penchés et en ont fait l’objet de leur mémoire de fin d’études, à l’image d’Astrid Marabet et d’Amélie Honorez, toutes deux étudiantes en fin de cursus universitaire. En effet, Astrid Marabet a réalisé un Master 2 Recherche histoire, mondes contemporains à l’Université de Paris-Sorbonne 4 et Amélie Honorez a effectué une maîtrise en communication sociale à l’Université du Québec, à Trois-Rivières.

Leur point commun : le sujet de leur mémoire de fin d’études, qui porte sur le genre en bande dessinée.

Astrid Marabet
Astrid Marabet (image cliquable)

Astrid Marabet, étudiante française, a réalisé son mémoire sur le thème de « la représentation du genre féminin dans la bande dessinée franco-belge des années 1950 à nos jours » en 2014, qui a concouru au prix Mnémosyne 2015. Mme Marabet a également participé à des séminaires et des journées d’études où elle a eu l’occasion de s’exprimer au sujet du thème de son mémoire. N’ayant malheureusement pas réussi à trouver une version en ligne de cette thèse, je ne peux vous en proposer qu’un court résumé.

 

 

Amélie Honorez
Amélie Honorez (image cliquable)

Amélie Honorez, étudiante belge expatriée au Québec pour ses études, a, quant à elle, réalisé son travail de mémoire sur « la représentation du genre féminin dans la bande dessinée québécoise » en 2012. Dans ce travail, elle présente une étude de cas basée sur la BD Les Nombrils de Delaf et Dubuc. Ce travail de mémoire est disponible en ligne et trouvable dans le commerce en version brochée.

Le Poulpe

Genre & Bande Dessinée

En juin 2014 se tenait l’exposition « Héro-ïne-s : H/F dans la BD » à Lyon BD. L’expo a été présentée lors d’une journée d’études « Genre & Bande Dessinée », co-organisée  par les Laboratoires junior GenERe (Genre : Epistémologie et Recherches) et Sciences Dessinées, le 21 mai 2014.

Le principe de l’exposition était de remplacer les personnages principaux par d’autres personnages d’un genre différent. Ainsi, Gaston a laissé la place à Mademoiselle Jeanne, le Petit Spirou à la Petite Seccotine et d’autres encore ont laissé leur place ou ont été caricaturés sous le crayon de 30 auteurs de BD dont les planches furent ainsi présentées dans le cadre de l’exposition « Héro-ïne-s : H/F dans la BD ». L’exposition a ainsi réinterrogé la représentation du genre en bande dessinée.

Couverture du Petit Spirou "C'est du joli !" à côté de la couverture de la Petite Seccotine "C'est du lourd !"
Le Petit Spirou a été remplacé par La Petite Seccotine

Les intéressés consulteront le tumblr créé après l’exposition et présentant les œuvres l’ayant composée.

Présentation de l’exposition : http://labojrsd.hypotheses.org/2039

Présentation de la journée d’études : http://labojrsd.hypotheses.org/1995

Sources des images :

Le Poulpe

Quand la roue tourne

On voit souvent dans les galeries virtuelles de certains artistes des « fanarts » représentant des personnages féminins de bande dessinée dans une position lascive et avec une quantité de vêtements relativement faible, alors que le même genre de dessins représentant des personnages masculins est plus difficile à dénicher.

Obélix en petite tenue dans une position lascive
Obélix de la BD Astérix le Gaulois (Goscinny et Uderzo) par Edel

 

Afin de renverser la vapeur, une dessinatrice amateure a récemment décidé de commencer une série d’illustrations représentant des personnages masculins dans le même genre de scène, tout en essayant d’éviter de tomber dans la caricature comique. Un projet initialement prévu sur une semaine avec un dessin par jour, mais finalement réévalué pour prendre place sur une plage temporelle plus large et un rythme de publication beaucoup moins soutenu, suite à de nombreuses propositions de personnages à représenter ayant afflué après la publication des premiers dessins.

 

Gaston en slip et chaussettes
Gaston Lagaffe de la BD Gaston (Franquin) par David Gilson

 

 

 

Dans un autre registre, l’illustrateur David Gilson, également auteur de la bande dessinée Bichon, a publié peu de temps après trois illustrations de personnages emblématiques de la BD franco-belge dans une tenue plutôt « décontractée ».

 

 

Le Poulpe